Le graphique de la semaine

Source : Mohamed A. El-Erian, @elerian, 11.11.2022

Le graphique montre l'évolution de l'inflation aux États-Unis depuis 2019. Le graphique montre les trois principales composantes de l'inflation : l'inflation globale, l'énergie et l'alimentation. Comme les prix de l'énergie et de l'alimentation sont souvent très volatils, beaucoup ne regardent que l'inflation globale. Le cercle rouge représente la forte baisse non anticipée de l'inflation.


Pourquoi c'est important


Mercredi de la semaine dernière, les nouveaux chiffres de l'inflation aux États-Unis ont été publiés. Ils étaient bien meilleurs que prévu. Cela a donné lieu à un feu d'artifice sur les marchés boursiers. Une hausse quotidienne de 5 à 7 % est très rare.
Nous avons souvent souligné dans ce blog qu'un tel mouvement est possible, car la majorité des investisseurs sont très pessimistes et beaucoup ont couvert leurs portefeuilles.
Le marché boursier américain a ouvert directement en hausse de 3 % mercredi. Cela peut alors entraîner des achats forcés de la part de ceux qui ont parié sur une baisse du marché boursier avec de l'argent emprunté. Il faut ensuite ajouter les investisseurs qui sont totalement sous-investis et qui craignent de ne pas obtenir un bon rendement. Cela peut conduire à une spirale haussière extrêmement forte.

La date de mercredi a le potentiel d'être appelée la date du revirement des taux d'intérêt pour les années à venir. Les données pourraient conduire à une remise en question de la Réserve fédérale et briser la dynamique des hausses de taux extrêmement élevées.
Premiers signes positifs, mais pas de fin d'alerte

Source : CME Group, CME FedWatch Tool, 12.11.2022

Le graphique montre quel taux d'intérêt les investisseurs attendent en juillet 2023. La banque centrale devrait augmenter le taux d'intérêt directeur par étapes supplémentaires jusqu'à un maximum de 5 à 5,5 %. Actuellement, il se situe entre 3,75 et 4 %.

Ce qui est important ici, c'est le graphique du bas et la façon dont les attentes ont changé depuis le mois dernier et depuis la semaine dernière.

Il y a un mois à peine, on s'attendait à ce que le pic se situe entre 4,75 et 5 %. En raison de la communication plus stricte de la banque centrale depuis la dernière hausse des taux, les attentes ont changé et le pic était nouvellement attendu entre 5,25 et 5,5%. Quelques heures plus tard, les attentes sont revenues au niveau d'il y a un mois.

D'une part, cela explique la forte hausse des marchés, mais cela la replace également dans un contexte clair. Les attentes viennent de revenir au niveau où elles étaient il y a un mois, et nous devons nous attendre à une hausse des taux d'intérêt pendant encore au moins un an. Pour nous, ce n'est pas une raison pour changer complètement notre politique d'investissement maintenant. L'investissement prudent avec un accent sur les valeurs de rendement nous semble toujours être la bonne stratégie.

Source : Isabelnet, 11.11.2022

Le graphique montre les composantes de l'inflation qui fluctuent souvent beaucoup (inflation flexible, en bleu) et la partie laide de l'inflation qui, une fois présente, ne disparaît pas (inflation rigide, en rouge).
L'inflation rigide concerne en particulier les augmentations de salaires dans le secteur des services.

Malgré toute l'euphorie suscitée par les chiffres de l'inflation de la semaine dernière, l'inflation tendancielle continue d'augmenter et ne montre aucun mouvement à la baisse.
D'ailleurs, historiquement, un retournement des taux d'intérêt à un niveau de 5 à 5,5 % serait plutôt faible :

Source : Isabelnet, 12.11.2022

Le graphique montre le niveau des taux d'intérêt directeurs depuis 1915 et les points de retournement sont marqués en rouge. Un retournement à un peu plus de 5% serait le troisième plus bas depuis 1915.

Source : Adam Tooze, @adam_tooze, 10.11.2022

Le graphique montre la demande de prêts hypothécaires aux États-Unis. Cet indicateur montre très tôt l'évolution de l'ensemble du secteur de la construction aux États-Unis. La demande s'est effondrée de près de 90 %. D'autres indicateurs montrent une image similaire, l'économie américaine pourrait se refroidir beaucoup plus que prévu, voire même connaître une récession très sévère.

Source : HOZ, @MFHoz, 11.11.2022

Le graphique montre la performance boursière du S&P 500 d'octobre 2021 à aujourd'hui (en noir) et de 1973 à 1974 en rouge. En 1973, il y a eu une grande récession, c'est pourquoi les pessimistes comparent la situation actuelle à cette époque.
Nous pensons que la probabilité d'une telle évolution est faible, mais soulignons tout de même qu'il n'est pas opportun de se laisser aller à l'euphorie à cause d'un seul meilleur chiffre d'inflation.
Depuis octobre 2021, les valeurs de croissance se sont effondrées en raison de la forte hausse des taux d'intérêt.

Source : The Daily Shot, @SobertLook, 10.11.2022

L'illustration montre le rapport entre le rendement (croissance) et la valeur (substance) des actions dans le contexte actuel. Nous ne savons pas si la dernière semaine a été marquée par la fin de l'année. Une augmentation des dépenses sera certainement constatée, mais le fait que le rendement soit de plus en plus élevé et de meilleure qualité n'aura pas d'incidence sur les résultats, car les pertes seront plus importantes.

Historisch gesehen war die aktuelle Lage mit einer ersten Abkühlung der Zinserhöhungen der Startschuss für die Out-Performance von kleinkapitalisierten Aktien.

Source : Otavio Costa, @TaviCosta, 10.11.2022

Le graphique montre les méga-caps, c'est-à-dire les très grandes entreprises américaines. Elles ont fait grimper massivement l'indice ces dernières années. Cette tendance semble désormais brisée. Cela est dû notamment aux grandes valeurs technologiques telles que Meta, qui font actuellement la une des journaux avec des licenciements massifs.
Néanmoins, nous sommes assez prudents pour parier sur cette tendance en ce moment.

Source : Isabelnet, 09.11.2022

Le graphique montre le degré d'optimisme des PDG de petites entreprises aux États-Unis. L'optimisme est plus bas et le pessimisme plus élevé que pendant la crise de Covid.

Si les chefs d'entreprise ne croient déjà pas à un redressement, il est peut-être encore un peu trop tôt pour parier sur ces sociétés.

Vous voulez participer au prochain événement ?

Avis de non-responsabilité

Le contenu des blogs est uniquement destiné à fournir des informations générales et à aider les clients potentiels à se faire une idée de notre mode de fonctionnement. Ils ne constituent pas des recommandations devant conduire à l'achat ou à la vente d'actifs et ne sont pas des conseils d'investissement. Marmot.Finance ne peut pas juger si et comment les déclarations faites correspondent à vos objectifs d'investissement et à votre profil de risque. Si vous prenez des décisions d'investissement sur la base de cet article de blog, vous le faites entièrement à vos propres risques et responsabilités. Marmot Les produits mentionnés ne sont pas des recommandations, mais sont destinés à montrer comment Marmot.Finance travaille et sélectionne ces produits. Marmot.Finance est également totalement indépendant et ne gagne pas d'argent sous quelque forme que ce soit des fournisseurs de produits.

Vous voulez faire travailler votre argent pour vous ?